Dossier

Les Parisiens ont du goût !

article publié le 21/04/2017

« Ils mangent n’importe quoi, ils ne cuisinent pas, ne savent pas ce qui est bon ou ne prennent pas le temps de savourer, ils n’achètent pas de viande française… »  Voilà ce que je pouvais entendre résonner dans ma si chère campagne vendéenne, et ce que je dois avouer : je pensais.

 

 

Parisien depuis quelques mois, j’ai observé le « parigo », et finalement ils est plutôt docile.

 

Pour un moment, il va enlever ses écouteurs, arrêter de liker sur Facebook, ni retweeter la dernière publication de son boss sur sa récente levée de fonds.

 

Surtout il est heureux. Aujourd’hui il va profiter de ses amis autour d’un bon déjeuner, ils vont comme à chaque fois refaire le monde, ça devrait être sympa.

On est dimanche 12 :30. Un rayon de soleil par ci, des commerçants par-là et les rues commencent à pétiller de saveurs. Quand certains parisiens vont « bruncher », d’autres vont partir à la conquête de délices, à partager avec famille et amis.

 

Rapidement j’ai pu me rendre compte que gastronomiquement parlant, le parisien sait ce qu’il veut, et surtout ce qu’il ne veut pas. La piquette a du souci à se faire car dans son panier – ou devrais-je dire son totebag dernier cri – on y retrouve du BIO, du frais, du Français et du local.

 

Je suis surpris, le parisien s’y connaît vraiment ! Vins, Viandes, Poissons, Fruits, Légumes et même le pain, c’est fort !

 

Aujourd’hui il veut faire plaisir, alors il a tranché : ce sera une viande d’Aubrac maturée, accompagnée par des petits légumes cultivés en Ile de France, un petit Bourgueil, un ensemble de coquillages pour mettre en appétit, un mix de pâtisserie pour séduire tout ses convives, une baguette tradition et le tour est joué.

 

Désormais il va s’attarder à réussir sa cuisine, il sait que ce n’est pas son fort, mais il se dit qu’il y a sûrement pire que lui… qu’importe il est heureux, il s’est fait plaisir, ses produits sont beaux, bons et ce midi il va régaler toute une tablée. Quelques petites erreurs, mais personne ne lui en tiendra rigueur.

 

Bien entendu, il publiera une photo sur son compte Instagram, pour démarrer la semaine avec quelques likes, ça le motive !

Mon premier cliché s’est donc envolé car oui, les parisiens aussi ont bon goût !

Le plus dur finalement c’est de trouver le meilleur commerçant, parmi tous ceux qu’offre la rue…

Antonin G.

Bannière de fruits

Sur Instagram

Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.