Recettes

Orgie veggie

article publié le 16/05/2017

Ce soir, je ne mange pas de viande. Quelques gouttes de sueur perlent sur mon front tandis que je prends conscience petit à petit de l’émotion qui me saisit. Je ferme les yeux et me laisse bercer une dernière fois par l’image d’une belle côte de bœuf en suspension, si proche que je pourrais la lécher rien qu’en tirant la langue.

Oh, bien sûr, ce n’est pas la première fois que mon repas ne contient pas de protéines animales. J’ai déjà dîné de soupes et de salades, englouti des falafels à la pelle, dévoré des pizzas aux quatre fromages ; mais cette fois c’est différent, je le sens. Par conviction ou par goût ? me demanderez-vous, et je ne saurais vous répondre. Je n’ai jamais vraiment su m’y retrouver parmi tous les régimes veggie, vegan, sans gluten, paléo raw, et autres hérauts du bien-être légumineux. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je suis têtu, et que je ne mangerai pas de viande.

 

Quelques éléments d’explication en vidéo :

Mais je vous en prie, ne vous sentez pas trahis ! Cet adultère ne durera guère… Tout juste le temps d’une soirée, l’envie de varier les plaisirs, de retrouver une forme d’innocence culinaire. Peut-être que cela m’amènera ensuite à réduire ma consommation de viande, mais sans excès c’est promis. Pas d’amalgame, donc.

Je vois bien que vous ne me croyez pas. Vous vous dites “ça y est, il a viré sa cutie, et sa bouffe va devenir aussi insipide qu’une émission télé de Cyril Hanouna. “Il est devenu le pantin des puissances végano-hérétiques”… Ignorez-vous que même des grands ont eu leurs amours vertes ? Ottolenghi, Passard, et j’en passe ! Ne soyez donc pas si sectaire. Nous aimons toujours la cuisine populaire, pas populiste. Le foodporn n’est plus réservé aux bouffeurs de barbaque. Le (bon) goût n’est plus (que) gras.

Bref, on peut se régaler avec des légumes, et ça fait du bien quand on vient de s’enfiler quelques burgers. 

Dans la recette ci-dessous, les légumes sont pochés dans un mélange d’huile et de vin blanc, ce qui conserve leur goût tout en leur donnant un regain d’acidité. C’est un peu croquants qu’ils sont les meilleurs, mais la recette est assez libérale.

 

Les ingrédients pour 4 personnes

  • 2 bouteilles de vin blanc sec
  • Des légumes qui vous plaisent (carottes, artichaut poivrade, fenouil, courgettes, …)
  • Un grand filet d’huile d’olive
  • Du laurier, du thym, un ou deux clous de girofle
  • Un oignon
  • Un citron

Tous les légumes frais sont disponibles ici et livrés chez vous !

 

La recette

    • Préchauffez votre four à 220°
    • Détaillez les légumes selon la forme qui vous chante en conservant de gros morceaux (les carottes en 4 par exemple, les artichauts en deux…)
    • Émincez l’oignon
    • Dans un grand faitout, faites chauffer l’huile d’olive et quand l’huile est bien chaude faites suer l’oignon
    • Quand l’oignon est bien translucide, versez les deux bouteilles de vin blanc et laissez jusqu’à ébullition. Ajoutez le laurier, le thym, le jus du citron
    • Baissez un peu le feu quand le vin bout, mais laissez-le frémir. Pochez les légumes une bonne quinzaine de minutes (selon la rapidité de cuisson du légume). Laissez-les le temps qui vous chante, après tout c’est vous qui décidez si vous les voulez plus ou moins croquants
    • A l’aide d’une écumoire, sortez les légumes pochés et disposez-les dans un plat à four. Enfournez une vingtaine de minutes
    • Sortez du four, assaisonnez et servez

 

Roman de La Cuisine des Autres

Bannière de fruits

Sur Instagram

Something is wrong. Response takes too long or there is JS error. Press Ctrl+Shift+J or Cmd+Shift+J on a Mac.